Xem Nhiều 12/2022 #️ Comment Se Reconnecter À Notre Guide Intérieur ? / 2023 # Top 13 Trend | Ngandieuuoc.com

Xem Nhiều 12/2022 # Comment Se Reconnecter À Notre Guide Intérieur ? / 2023 # Top 13 Trend

Cập nhật thông tin chi tiết về Comment Se Reconnecter À Notre Guide Intérieur ? / 2023 mới nhất trên website Ngandieuuoc.com. Hy vọng nội dung bài viết sẽ đáp ứng được nhu cầu của bạn, chúng tôi sẽ thường xuyên cập nhật mới nội dung để bạn nhận được thông tin nhanh chóng và chính xác nhất.

© iStock

Il veille, somnole ou dort à poings fermés. Mais il est bien là, ce guide intérieur, prêt à se faire entendre. Pour Arnaud Riou, coach et chaman, il ne tient qu’à nous de le ranimer pour bénéficier de ses précieux conseils.

Pour Arnaud Riou, coach et chaman, cela ne fait aucun doute : nous abritons « un maître intérieur qui sait ce qui est bon pour nous, alimentation, travail, choix amoureux, mode de vie… ». Et si nous avons besoin de nous connecter à lui, c’est parce qu’il « nous permet de nous mettre en état de cohérence, de réaliser un alignement cœur-corps-esprit. Il nous aide à gagner en liberté et en cohérence, ce qui va progressivement nous apaiser et nous inspirer ». Il s’agira donc, dans un premier temps, d’entrer en contact avec lui, puis de se mettre en état d’accueil pour recevoir ses messages.

En préambule

Savoir distinguer la voix du sage de celle de l’enfant

« Attention, notre sage intérieur n’est pas tout seul ; nous abritons aussi le moi enfant ou notre enfant intérieur, qui est généralement un enfant blessé et fait souvent obstacle aux messages du maître intérieur », rappelle Arnaud Riou. Le plus difficile est de distinguer leurs voix. Vous avez une décision à prendre ? Commencez par recueillir, sans juger ni censurer, tout ce qui monte en vous : arguments, images, souvenirs, avertissements, encouragements… Et laissez reposer cette « pâte ». Une fois l’esprit calme, vous ferez aisément la différence entre un discours d’adulte et un plaidoyer d’enfant. Le premier génère et renforce une intuition, en nous donnant le sentiment de nous déployer (ce qui n’exclut pas  l’anxiété ou même l’angoisse à l’idée de prendre une décision) ; tandis que le second, qui résonne comme une vieille rengaine, un morceau trop souvent écouté, donne le sentiment d’être rétréci, figé dans notre vie.

Faire confiance aux messages

Une fois que vous avez obtenu une réponse, encore faut-il vous faire confiance pour passer à l’étape « action ». Pour Arnaud Riou, il est essentiel de donner au sage les moyens d’agir. « Je constate très souvent que les gens disent : “Oui, je sais”, mais ça s’arrête là. Or savoir n’est rien si l’on n’agit pas. Pour vivre sa vie, pour se réaliser, il faut mettre en actes ce que l’on sait être juste et bon pour soi. » C’est la condition sine qua non pour ne pas passer à côté de sa vie.

En pratique

1 Prendre une décision

Y aller ou pas ? Dire oui ou non ? Tout changer ou aménager ? Selon Arnaud Riou, nous gagnerions du temps si nous écoutions plus souvent les messages que nous envoie notre corps au moment de trancher, de faire un choix. Il est possible de s’entraîner à les capter et à les décoder.

Prenez une décision mineure, dictée par votre intuition, puis portez votre attention sur vos réactions corporelles : détente, excitation, élan, impression d’ouverture, d’expansion, de calme, ou, au contraire, crispations, tensions, contractions, impression de fermeture et de brouhaha intérieur.

Plus vous vous entraînerez et mieux vous décrypterez les messages corporels qui correspondent à votre désir profond.

Il s’agit ensuite de prêter l’oreille aux synchronicités – à tous ces hasards qui semblent autant de réponses à votre question – et de les noter.

Une fois tous ces indices recueillis, Arnaud Riou conseille de pratiquer une méditation – avant le coucher – de quelques minutes sur tout ce que vous avez récolté, puis d’attendre la réponse dans votre corps. Le sage peut aussi se manifester dans un rêve au cours de la nuit.

2 Dénouer un conflit

« Un conflit extérieur est toujours l’occasion de voir ce qui fait conflit en soi. C’est donc l’opportunité de mieux se connaître, de mieux se comprendre. » Aussi, pour entendre la voix du sage intérieur quand le tonnerre gronde à l’extérieur, faut-il d’abord plonger en soi.

Qu’est-ce qui m’est insupportable dans ce que dit l’autre, dans son comportement, dans sa façon de s’exprimer ? Où suis-je exactement touché ? Ces questions permettent d’abord de faire baisser la pression contre l’autre, comme c’est le cas chaque fois que l’on s’interroge sur soi et que l’on se concentre sur ses propres besoins. « Souvent, on ne veut pas lâcher car on est blessé : on réagit à une agression contre une partie déjà meurtrie de soi. C’est donc l’enfant blessé qui se défend. C’est lui qu’il faut reconnaître avant d’écouter la voix du sage. » Celle-là même qui nous dit que nous ferions mieux de prendre soin de nous-mêmes et de nos blessures.

En suivant ce chemin, étape par étape, c’est, in fine, le sage que nous allons pouvoir écouter lorsqu’il nous propose des chemins et des pratiques de guérison.

3 Se faire une opinion sur quelqu’un

L’enfant blessé en nous peut rejeter à tort celui qui l’intimide, lui fait de l’ombre, le frustre ou le contredit, mais il peut aussi rejeter celui qu’il reconnaît comme toxique pour lui : un manipulateur, un dominateur, un séducteur. Une antipathie et une sympathie sont donc à interroger par le prisme du passé : à qui, dans mon passé, dans mon histoire, cette personne me fait-elle penser ? À quels souvenirs, émotions, sentiments est-ce que je l’associe ?

Une fois la mise en perspective établie, le sage pourra se faire entendre sous la forme de votre petite voix intérieure, et répondre sans ambiguïté à vos questions : cette personne mérite-t-elle ma confiance ? Est-ce que je la trouve sympathique uniquement parce qu’elle me renvoie une bonne image de moi ? Est-ce que je la rejette parce qu’elle a quelque chose que j’aimerais avoir ? Etc.

4 Renforcer la confiance en soi

Si elle manque, c’est parce que l’enfant en nous continue à appeler à l’aide, persuadé qu’il n’y arrivera pas tout seul. Seul le sage peut le faire changer d’avis. À nous de répéter en son nom : « Je suis capable. Je suis digne. Je mérite. »

Ces trois phrases en forme de mantra, répétées régulièrement, surtout dans les moments de doute, aident à passer à l’acte, et permettent au corps de faire l’expérience de l’audace et du courage. Peu importe le résultat. La victoire est dans le fait d’oser, de sortir de la prison de l’autodévalorisation.

5 Mettre plus de bonheur dans sa vie

L’enfant en nous veut toujours plus. D’écoute, de jouets, d’attention, de chance, de confort. Le sage en nous ne veut pas plus, il se réjouit de ce qui est là. De ce que qui a déjà été reçu des autres, de la vie, de soi-même. Ce n’est pas qu’il manque d’ambition ou qu’il soit négligent, il est simplement conscient que le bonheur et la joie se tiennent dans la gratitude, dans la perfection de l’instant présent, dans tout ce qui nous fait nous sentir plus vivant. Seul ou avec les autres.

Vous l’avez compris, le plus sûr moyen d’être heureux consiste donc à rendre grâce pour ce que nous possédons.

Pour aller plus loin 

Développer son pouvoir personnel. Tel est l’objectif du chamanisme 2.0 tel que le définit, Arnaud Riou, spécialisé en développement personnel et auteur de Réveillez le chaman qui est en vous. Les trois exercices suivants permettent de s’alléger des poids inutiles afin que l’énergie vitale, puisse à nouveau circuler librement dans notre corps et dans notre esprit.

Comment Guérir Son Enfant Intérieur ? / 2023

Qu’est-ce que l’enfant intérieur ?

Les origines de l’enfant intérieur

C’est quoi l’enfant intérieur ?

L’ enfant intérieur vit en nous tout au long de notre existence. C’est un savant mélange entre le souvenir de l’ enfant qu’on a été, de l’ enfant qu’on a rêvé d’être et des événements marquants de notre vie, comme nous l’explique la psychologue Elisa Vernet. Stefanie Stahl, auteure de Connaître, aimer et guérir son enfant intérieur , nous précise également que l’enfant intérieur est une métaphore correspondant aux parties inconscientes de notre personnalité qui s’est forgée dans notre enfance. C’est pourquoi, comme elle le souligne à juste titre, “il existe aussi bien des parties positives et heureuses que des parties négatives et tristes de l’enfant intérieur”. Enfin, j’aime bien la vision de Charles Whitfield. Pour lui, l’enfant intérieur (ou enfant en soi), c’est “cette entité vivante, énergique, créatrice et comblée qui vibre en chacun de nous, c’est à dire notre Moi véritable, celui ou celle que nous sommes vraiment.” C’est beau, non ?

Famille dysfonctionnelle ou pas, il n’y a pas de parents parfaits donc pas d’ enfance parfaite… Peut-être avez-vous souffert de l’une ou plusieurs des 5 blessures qui empêchent d’être soi-même dont parle Lise Bourbeau. Si l’ enfant en vous est blessé, cela peut provoquer chez vous un sentiment de vide, des dépendances (alcool, drogue, dépendance affective…), des comportements agressifs, des troubles narcissiques, un problème de confiance, entre autres. Le petit enfant meurtri qui vit en vous a besoin de soins, d’amour, de sécurité et de reconnaissance pour libérer votre Moi véritable et vous permettre de sortir du mode victime. Prendre soin de votre enfant blessé vous permet de modifier vos comportements et d’améliorer vos relations. Comme le dit Isabelle Filliozat : “Quand une personne n’a pas su ou pas pu exprimer une émotion, cet affect réprimé cherche une issue. Toute situation, toute personne, qui rappelle de près ou de loin cette émotion ou l’événement qui l’a suscitée, réveille le passé.” En gros, vous êtes une véritable bombe à retardement ! Sans parler des répercussions possibles des émotions refoulées sur votre corps… Procurez-vous le Grand dictionnaire des malaises et maladies de Jacques Martel, vous comprendrez mieux de quoi je parle. N’oubliez pas enfin qu’un enfant joyeux vit aussi en vous. En vous reconnectant à lui, vous renouez avec votre joie de vivre, votre créativité, votre curiosité, votre spontanéité, votre insouciance, votre authenticité… Aimer votre enfant intérieur, c’est vous aimer vous-même, vous accepter pleinement, mais aussi vous respecter.

3 idées pour vous connecter à votre enfant intérieur

La méditation ou l’hypnose guidée

Les séances de méditation ou d’ hypnose guidée peuvent vous aider à entrer en contact avec votre enfant intérieur et à écouter ses souffrances intérieures. Vous en trouverez quantité en libre accès sur Youtube. Je vous laisse tester et voir celles qui vous conviennent le mieux. Les goûts et les couleurs… Personnellement, j’ai écouté plusieurs fois la méditation guidée Guérir son enfant intérieur que j’ai trouvée sur la chaîne Youtube de Noémie de Saint-Sernin, spécialiste des blessures du passé et coach en développement personnel. Elle m’a fait beaucoup pleurer la 1ère fois, mais je l’ai aussi beaucoup appréciée. Vous pouvez également télécharger gratuitement la méditation guidée La guérison de l’enfant intérieur sur le site d’ Isabelle Filliozat, spécialiste en parentalité positive dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois sur le blog. Je vous invite enfin à relire mon article Se guérir des blessures du passé avec l’hypnose où j’avais testé en 2016 une séance d’hypnose guidée offerte par L’Académie Française de Formation (AFF).

La lettre

Dans Prendre soin de l’enfant intérieur, Thich Nhat Hanh suggère de vous remémorer des événements douloureux de votre enfance et de demander à l’ enfant en vous : “Qu’as-tu ressenti à ce moment-là ?” ou “Qu’attends-tu maintenant de l’adulte que tu es devenu ?”. Ecrivez ensuite tout ce qui se présente à vous sans réfléchir. Vous pouvez aussi lui demander pardon de l’avoir délaissé, lui dire que vous l’aimez et que dorénavant, vous serez là pour lui. Reconnaissez sa souffrance. Rassurez-le. Une fois terminée, lisez la lettre à haute voix et prêtez attention à ce que vous ressentez. Si besoin, pleurez avec votre enfant intérieur. Anne Cazaubon, dans la Chronique Antidote “Écrire une lettre à mon enfant intérieur” diffusée sur Europe 1 le 20 février 2018, propose quant à elle d’ écrire à vos parents. Une lettre qui commencera par ” ma chère maman et/ou mon cher papa “ où vous noterez des moments où vous ne vous êtes pas sentis écoutés ou soutenus. L’idée n’est pas de lire la lettre à vos parents ni de leur envoyer, mais de redonner le sourire à votre enfant intérieur blessé. L’adulte que vous êtes peut le protéger aujourd’hui et lui reconnaître son statut de victime. Vous pouvez brûler la lettre, la déchirer, la déposer sur une tombe ou l’enterrer.

Pour aller plus loin

Si tu me lis Corinne, tu vois, j’ai suivi tes judicieux conseils. Oui, j’ai médité et écouté mon enfant blessée. Je croyais pourtant l’avoir suffisamment apaisée avec la thérapie que j’avais entrepris l’année de mes 30 ans, mais fin 2018, un événement a ravivé des traumatismes de mon enfance, en particulier les blessures d’ injustice et de trahison. Ma 1ère réaction a été de claquer les portes du passé et de les refermer à double tour. Trop de colère et de tristesse. Pour me protéger, je me suis coupée illico presto de ceux qui avaient ravivé ma souffrance. Stratégie de défense oblige. Mais la fuite n’a pas été suffisante. Je me suis traînée une énorme fatigue jusqu’à fin janvier 2019. J’avais bien compris que si je voulais m’en sortir, j’allais devoir à nouveau faire face à mes vieux démons. Et c’est à ce moment-là que l’Univers m’a fait un petit clin d’oeil en m’offrant sur un plateau le livre Prendre soin de l’enfant intérieur de Thich Nhat Hanh le 9 février dernier (juste au cas où, j’imagine…). Alors que nous passions le weekend chez l’une des tantes de mon compagnon, il était là, posé en évidence sur un meuble, juste à côté du lit. On aurait dit qu’il m’attendait…

Sources

N.B : cet article contient des liens affiliés. Je participe au Programme Partenaires d’Amazon. Je touche donc une petite commission si vous achetez un produit sur ce site en cliquant sur l’un de mes liens. Ça ne change rien pour vous, mais de cette façon vous m’aidez à faire vivre mon blog. Merci par avance pour votre soutien !

Crédit photo image principale : Prostooleh/FreepikCrédit photo image lettre : chúng tôi photo image citation : Freepik

Ecouter Son Guide Intérieur Pour Prendre Une Décision / 2023

Prendre une décision n’est jamais facile. On se demande toujours si on fait le bon choix. Souvent, on est tiraillé.e entre notre raison – elle-même dirigée par notre ego – les conseils de notre entourage, et nous oublions nos envies.

Or, l’important est de se demander ce qui est bon pour soi, de respecter ses besoins. Lorsqu’on fait un choix, on détermine la personne qu’on est et celle qu’on veut devenir. Aussi, il est primordial de s’écouter pour rester en bonne santé physiquement, émotionnellement et mentalement.

En effet, quand on ne s’écoute pas, on prend le risque de subir le mécontentement de son corps. Le corps est un enfant qui veut de l’attention, il va commencer par remuer, puis faire de plus en plus de bruit, jusqu’à tout casser pour se faire entendre. Aussi, si par exemple on s’obstine dans un travail qui ne nous convient pas, on va commencer par avoir des maux de ventre, de tête, des nausées, des problèmes de peau, puis on risque de tomber vraiment malade ou de se blesser jusqu’à ne plus pouvoir aller travailler!

Pour s’aider à s’écouter et à prendre des décisions qui sont justes pour soi, il existe une méthode en PNL – Programmation Neuro-Linguistique – appelée le pendule intérieur.

Guide intérieur, pendule intérieur, qu’est-ce que c’est?

Écouter son guide intérieur, suivre son pendule intérieur, c’est tout simplement se reconnecter à ses perceptions, et écouter les messages envoyés par notre corps et l’univers pour nous aider à prendre la bonne direction.

Le guide intérieur peut avoir bien d’autres noms, comme l’ange gardien, l’inconscient ou encore l’intuition. Cela se distingue de l’instinct, qui lui est notre côté animal, qui fait tout pour nous préserver des dangers et nous garder en bonne santé.

L’intuition est plus en rapport avec des sentiments, des rêves qu’on fait, des idées qui semblent venir de nulle part, mais aussi tout ce qui se rapporte à la clairvoyance et à la clairaudience. Il peut s’agir de connaissances immédiates qui se distinguent du mental, des idées qui se situent ailleurs que dans notre tête, voire hors de notre corps. Cela peut aussi concerner nos mémoires cellulaires et karmiques, nos expériences passées… Enfin, ces connaissances peuvent provenir de la conscience collective. La conscience collective est une conscience unique dont tous les êtres au monde sont l’expression.

Se relier à son guide intérieur, c’est lâcher prise sur son mental et accepter que son corps sait ce qui est bon pour soi et pour lui. Il n’y a qu’à observer les animaux pour voir qu’ils savent écouter leurs besoins, par exemple lorsqu’ils vont se coucher à des endroits précis dans la nature pour recevoir des soins énergétiques grâce aux courants telluriques.

Vous aussi, vous êtes capables de vous reconnecter à votre pendule intérieur et d’écouter les messages de votre guide. Faire cet exercice pour renouer avec son intuition demande un peu de courage, et permet de se libérer l’esprit en apprenant à se faire confiance.

Comment se connecter à son pendule intérieur?

Cet exercice en trois étapes simples reste déconseillé aux personnes souffrant de troubles de l’équilibre et de l’oreille interne.

Avant de commencer, vous pouvez aller faire du sport, sortir en forêt vous balader, jardiner, méditer ou faire une séance de yoga de manière à chasser les pensées parasites. Soyez averti.e que les perceptions corporelles peuvent être très subtiles.

Se vider l’esprit

Avant tout, commencez par faire le vide dans votre tête. Placez vous debout, les pieds écartés à la largeur de votre bassin, le dos et la tête droite dans le prolongement de la colonne vertébrale. Détendez vos bras le long de votre corps, ouvrez les mains. Fermez ensuite les yeux et prenez trois grandes inspirations pour vous ancrer dans le moment présent. Relâchez peu à peu tous les muscles de votre corps, en ne conservant que la tension nécessaire pour rester debout. Je vous déconseille d’accompagner cet exercice de musique afin de ne pas vous déconcentrer.

Interroger son corps

Posez-vous ensuite une question fermée, dans votre tête. Une question fermée est une question à laquelle on peut répondre par oui ou par non. Si vous ne savez pas quoi vous demander, commencez par des questions simples et évidentes: « est-ce que j’ai un chat? », « ai-je pris ma douche ce matin? »…

S’adresser à son pendule ou son guide intérieur

Il est possible que la réponse n’apparaisse pas immédiatement. C’est tout à fait normal. Je vous conseille alors de vous entraîner en reproduisant cette exercice tous les jours jusqu’à ce que la réponse vous parvienne. Dans tous les cas, ne cherchez pas à forcer les choses, ni à induire la réponse qui viendra à vous au bon moment, lorsque vous serez prêt.e.

Pour vous aider à vous connecter à votre guide intérieur et à l’utiliser dès que vous en avez besoin dans votre vie, je vous propose de vous accompagner au travers de la sophrologie, de l’énergétique et de l’hypnose ericksonienne. Je reste à votre disposition pour toutes vos questions et pour prendre rendez-vous.

Partager :

Twitter

Facebook

Pinterest

LinkedIn

Isolation De Toiture Par L’Intérieur : L’Essentiel À Savoir / 2023

Selon l’ADEME, la toiture représente jusque 30% des déperditions de chaleur. En rénovation, isoler sa toiture constitue donc une priorité pour protéger son habitat et réaliser des économies d’énergie substantielles. À la différence de la méthode consistant à isoler son toit par l’extérieur, l’ isolation de toiture par l’intérieur représente la solution idéale lorsqu’on n’envisage pas de réfection complète de sa toiture. Mais quelles sont les différentes techniques existantes et quel budget faut-il prévoir ? Préservation du Patrimoine revient pour vous sur l’essentiel à savoir sur ce type de travaux de rénovation énergétique.

Demandez un devis gratuit

Isolation de toiture par l’intérieur : les préalables indispensables

Avant d’entamer tous travaux d’ isolation de votre toiture par l’intérieur, il est indispensable de procéder à un examen approfondi de votre sous toiture. Il s’agit en particulier de déterminer l’état de santé de la charpente qui supporte votre toiture afin de garantir la longévité de votre isolant et de ne pas occasionner de surcoût. En effet, une structure pas saine est susceptible de détériorer les performances de votre isolant beaucoup plus rapidement et de vous contraindre ainsi à devoir le remplacer quelques semaines après la fin des travaux.

Si vous constatez la présence d’humidité ou d’insectes xylophages sur votre charpente (repérables à la présence de petits trous ou de traces de sciures), il est impératif de faire traiter cette dernière par un professionnel qualifié avant de procéder aux travaux d’isolation. Il existe différents types de traitements, préventifs ou curatifs, pour garantir la bonne santé de votre charpente : injection, consolidation, pulvérisation ou badigeonnage, votre professionnel saura déterminer le plus adapté à votre situation.

Il existe deux grandes méthodes d’ isolation de toiture par l’intérieur :

L’isolation sous toiture, qui nécessite de démonter la couverture : relativement onéreuse, cette technique exige la pose du matériau isolant sur le toit avant de procéder à la réfection de la couverture d’étanchéité.

L’isolation sous rampants par les combles ou le grenier : moins onéreuse, cette méthode présente l’avantage de ne pas nécessiter de démontage de la couverture. Elle est possible à condition que l’intérieur de la toiture soit accessible. Avec cette technique, on va choisir les isolants en fonction de leur nature et de leur épaisseur selon leurs performances et selon l’espace disponible pour les poser.

L’ isolation du toit par l’intérieur induit donc de choisir au préalable les isolants à poser et leurs protecteurs, puis à déterminer où les poser et via quelle technique.

Il existe une grande variété de choix d’isolants en fonction de leur nature et de leur épaisseur. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel pour en savoir plus quant à leurs performances et à leurs propriétés en matière de déphasage thermique. À noter que l’épaisseur de l’isolant va dépendre de la place disponible pour sa pose sous le toit.

Quelle épaisseur choisir pour mon isolant ?

Cela va dépendre de l’épaisseur des chevrons de votre toit. La méthode la plus répandue consiste à opter pour un isolant dont l’épaisseur est inférieure ou égale à la hauteur des chevrons afin de faciliter sa fixation entre les chevrons. Il est ensuite recommandé, à des fins esthétiques et en vue de protéger le matériau isolant installé, de visser un revêtement sur les chevrons, qui fera office de finition.

La pose de l’isolant

Selon que votre isolant est souple ou rigide, il pourra être collé, agrafé ou cloué. À noter que la pose d’un frein, vapeur est indispensable pour la majorité des isolants. Cela permet de les protéger de l’humidité et de la condensation.

La texture de l’isolant pour lequel vous aurez opté va déterminer le type de méthode pour isoler votre toiture.

Quelle méthode de pose pour les isolants souples ?

Disponibles en rouleaux, les isolants souples tels que les laines minérales doivent être découpés avant d’être agrafés ou cloués aux chevrons. La pose doit entièrement recouvrir la surface disponible afin de limiter la formation de ponts thermiques.

Quelle technique pour les isolants de toiture semi-rigides ?

Ce type d’ isolants pour toiture intérieure est généralement disponible sous la forme de panneaux synthétiques ou végétaux. Faciles à poser, ils sont aussi parfois recouverts d’un film réfléchissant qui augmente leurs performances et d’un frein vapeur qui va permettre de lutter contre le phénomène de condensation. Leur pose est simple : il suffit de les fixer par collage entre les chevrons.

Quid des isolants minces

Les isolants minces se présentent sous la forme de films réfléchissants que l’on peut poser partout en complément d’isolants épais. Ils vont venir recouvrir les chevrons pour améliorer encore les performances isolantes.

Prix de l’isolation de toiture par l’intérieur

Le prix de l’isolation d’une toiture par l’intérieur va dépendre de plusieurs critères, parmi lesquels la surface à isoler, la nature du matériau choisi et la difficulté de mise en œuvre des travaux.

Ce type de travaux est vite rentabilisé du fait des économies d’énergie générées et de la possibilité de prétendre à un certain nombre d’aides financières telles que le Crédit d’impôt à la transition écologique (CITE). Ce type d’aide est disponible à condition de faire appel à un artisan certifié RGE.

Devis isolation de toiture par l’intérieur

Vous souhaitez vous faire conseiller sur le type de matériau le plus adapté pour isoler votre toit par l’intérieur et sur la méthode de pose afférente ? Ou vous souhaitez obtenir un devis d’isolation de toiture par l’intérieur ? N’hésitez pas à compléter le formulaire dédié à cet effet. Un de nos conseillers reviendra vers vous dans les meilleurs délais pour vous proposer une estimation de prix gratuite.

Demandez un devis gratuit

Bạn đang xem bài viết Comment Se Reconnecter À Notre Guide Intérieur ? / 2023 trên website Ngandieuuoc.com. Hy vọng những thông tin mà chúng tôi đã chia sẻ là hữu ích với bạn. Nếu nội dung hay, ý nghĩa bạn hãy chia sẻ với bạn bè của mình và luôn theo dõi, ủng hộ chúng tôi để cập nhật những thông tin mới nhất. Chúc bạn một ngày tốt lành!